L’Université en chiffresQuelques repères historiques:L'Université en images


L’Université en chiffres

L’année universitaire 2008-2009

Nombre total d`étudiants: 38140, dont:

  • Niveau Licence: 27601
  • Niveau Master: 8802
  • Niveau Doctorat: 1737

Nombre total d`étudiants par facultés

  • Biologie: 1325
  • Chimie: 446
  • Droit: 3106
  • Économie et Administration des Affaires: 13692
  • Éducation Physique et Sport: 1833
  • Philosophie et Sciences Socio-Politiques: 4197
  • Physique: 509
  • Géographie et Géologie: 2637
  • Informatique: 1777
  • Histoire: 921
  • Lettres: 2293
  • Mathématiques: 593
  • Psychologie et Sciences de l’Éducation: 2886
  • Théologie Orthodoxe: 1585
  • TThéologie Romano-Catholique: 80
  • Centre d’Études Européennes: 260


Enseignants titulaires: 849, dont
  • 201 professeurs des universités
  • 156 maîtres de conférences
  • 267 chargés de cours
  • 145 assistants
  • 80 assistants stagiaires

Coopération internationale

  • Accords bilatéraux 2008-2009: 226
  • Étudiants Erasmus étrangers 2008-2009: 62 (Ier semestre), 13 (IIème semestre)
  • Mobilités Erasmus des étudiants roumains 2007-2008: 285
  • Mobilités Erasmus des enseignants roumains 2007-2008: 87

Projets de recherche

  • Projets nationaux: 416
  • Projets internationaux:26


Foyers: 14

Année universitaire 2006-2007

Brevets: 4
Centres de recherche et d’excellence: 25


Quelques repères historiques:

La première institution d’enseignement supérieur de Roumanie, l’Université de Iaşi, fut créée dans l’atmosphère de fête occasionnée par l’union de la Valachie (Ţara Românească) avec la Moldavie (Moldova). Inaugurée le 26 octobre 1860, l’Université porte le nom du prince auquel on doit cet acte fondamental de la culture roumaine: Alexandru Ioan Cuza.

Depuis sa constitution et jusqu`à présent, l’université a continuellement changé de structure, en concordance avec l’évolution de la société et de la culture roumaine.

Au début, l’université n`avait dans sa structure que trois facultés: Philosophie, Droit et Théologie. Suite à la Loi de l’éducation de 1864, l’université a été réorganisée en quatre facultés: la Faculté des Lettres et Philosophie, la Faculté des Sciences Physiques, Mathématiques et Naturelles, la Faculté de Droit et la Faculté de Médecine, qui ne fut inaugurée qu`en 1879. Après seulement quelques années de fonctionnement, la Faculté de Théologie a été supprimée à cause du nombre réduit d’étudiants.

En 1898, stimulée par une nouvelle loi, l’Université de Iaşi diversifie son profil, augmente le nombre des sections, des départements, des disciplines étudiées et des activités scientifiques. On remarque, pendant cette période, le développement extraordinaire de la Faculté des Sciences: en 1892 sont fondés les Départements de Chimie Organique et de Chimie Anorganique, auxquels s’ajoute, en 1906, le Département de Chimie Agricole. Au sein de la même faculté, un grand succès fut représenté par la création de l’École d’Électricité, en 1910. Après ses débuts modestes de 1879, la Faculté de Médecine a obtenu, en 1889, une structure et un profil qui lui permettaient de former des spécialistes avec une haute qualification professionnelle, à même de répondre aux exigences sociales de l’époque.

La période suivant l’Union de 1918 fut caractérisée par une évolution remarquable de l’Université, en accord avec les besoins de la société roumaine et avec le progrès européen de l’époque.

Les Lois de l’Enseignement de 1932, 1937 et 1938 ont facilité tant l’évolution des sciences, que des départements de l’Université: Médecine et Pharmacie, Sciences, Droit, Philosophie et Lettres et Agriculture. En 1933, la sous-section d’enseignement agricole, incluse dans le département des sciences appliquées, est devenue la Faculté des Sciences Agricoles. Les deux autres branches du département (l’École Électrotechnique et la Section de Chimie Technologique) se sont réorganisées en 1937, en donnant naissance à l`Institut Polytechnique « Gheorghe Asachi » de Iaşi, auquel s’ajoute, une année plus tard, la Faculté des Sciences Agricoles.

Dans la période de l’entre-deux-guerres, l’Université « Alexandru Ioan Cuza » avait atteint le niveau des institutions européennes du même rang, tant du point de vue de la gestion et de l’organisation, que de celui des curricula.

Après la deuxième Guerre Mondiale, le nouvel ordre social a obligé les universités à promouvoir une éducation conforme à l’esprit communiste. La réforme de l’enseignement de 1948 a marqué les premiers pas vers l’accomplissement de cette tâche, suivie par les réformes de 1968 et 1978. L’idéologie communiste a imposé des changements radicaux dans tout le système d’enseignement supérieur du pays. Beaucoup de disciplines d’enseignement ont été censurées ou éliminées, de nombreux programmes ont été soumis à une rigidité extrême, la liberté académique a été restreinte, tandis que toutes les activités étaient dirigées ou contrôlées par des organismes du seul parti politique existant.

Dans la même période, grâce à une forte demande de spécialistes en économie, a été fondée la Faculté des Sciences Economiques (1962), après de nombreuses années où des cours d’Economie Politique, de Doctrines Economiques et de Finances Publiques avaient été dispensés au sein de la Faculté de Droit.

Ainsi, pendant l’année académique 1968-1969, il y avait déjà huit facultés (Mathématiques-Mécanique, Physique, Chimie, Biologie-Géographie, Droit, Philologie, Histoire-Philosophie, Economie), alors qu`en 1974, par contre, il n`y avait que sept, à cause du transfert de la Faculté de Chimie à l’Institut Polytechnique.

La chute du régime totalitaire en 1989 a ouvert de nouvelles perspectives pour l’enseignement et l’éducation de Roumanie. Les structures et les curricula imposés ont été immédiatement abandonnés. La réforme de l’Université a été spontanée et radicale. Elle a visé tous les domaines: la structure organisationnelle, le programme d’études, le système de communication, les ressources humaines. L’autonomie universitaire et la liberté de décision ont mené l’Université « Alexandru Ioan Cuza » vers ce qu’elle est aujourd’hui: l’une des plus performantes universités de Roumanie, un standard d’excellence dans la recherche et dans la flexibilité didactique.



L'Université "Alexandru Ioan Cuza" en images

Voir d'images de l'Université "Alexandru Ioan Cuza" et des facultés de l' Université

Version 6.1 dernière modification par Ana Mihei le 12/03/2009 à 15:05

L’Université aujourd’hui | Dernière mise à jour: 2009/03/12 15:05
A propos de ce site — © 2006–2019 UAIC